Fantasia 2013: Lesson of the Evil ***½

24 juillet 2013

Réalisateur: Takashi Miike

M. Hasumi (Hideaki Itô) est un professeur d’anglais très populaire auprès de ses élèves. Lorsque l’école doit faire face à une multiplication des tricheries durant les examens, Hasumi décide de prendre le problème en main.
Takashi Miike, dont on voit régulièrement les films au festival Fantasia, nous propose des œuvres de qualités très inégales en raison d’un rythme de production effréné. Lesson of the Evil est heureusement à placer parmi les réussites du réalisateur, qui démontre ici une maîtrise rarement vue dans des œuvres aussi excentriques.
Comme souvent chez Miike, le film verse dans l’extrême violence mais la force de Lesson of the Evil est sa capacité à la contenir jusqu’à la partie finale. La progression lente débouche ainsi vers une inévitable explosion de violence fortement déstabilisante de prime abord. Pouvant paraître brouillonne, elle est en fait parfaitement contrôlée et démontre réellement une fois de plus la maîtrise de Miike. Il y insère un nombre conséquent de gags aux allures slapstick fortement efficaces qui, loin de réduire l’impact de son propos, en amplifient le malaise. Le réalisateur, sans concessions ni retenue apparente (pourtant il y en a bien une), en profite pour subvertir brutalement le rapport professeur-élèves.
Le film prend alors tout son sens. La relation que le professeur entretenait avec ses élèves était pervertie d’emblée, mais c’est l’ultime violence qui met ce fait en évidence. L’apparent changement de ton n’en est pas réellement un, mais plutôt une mise en perspective de ce qui le précédait. Le cheminement que Takashi Miike utilise est déstabilisant, dérangeant et sinistrement drôle, mais très bien exécuté. Si l’exercice est plaisant presque contre notre gré, l’œuvre qui en résulte est marquante et va bien au-delà de son aspect provocateur.
 

Suivre Cinéfilic

Archives

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard
Olivier Maltais
Réviseure:
Geneviève Pigeon