The Wolverine (Le Wolverine) **

26 juillet 2013

Alors qu’il vit en ermite depuis plusieurs années, Logan (Hugh Jackman) reçoit la visite d’une femme qui prétend être la messagère d’un homme qu’il a sauvé il y a plusieurs années. Sur son lit de mort, celui-ci désire rencontrer le mutant et lui proposer une dernière offre avant de partir pour de bon.

Réalisateur : James Mangold | Dans les salles du Québec le 26 juillet 2013 (20th Century Fox)

La saignée continue. Les franchises Marvel et DC sont celles qui rapportent le plus aux studios hollywoodiens. Si certains super-héros échappent au massacre grâce à des réalisateurs plus talentueux, force est de constater que la majorité fait l’objet de films formatés et sans imagination. C’est ce qui est arrivé au mutant au squelette d’acier avec The Wolverine, ce deuxième film de la série étant réalisé par un James Mangold avare d'efforts.
Le film, en typique blockbuster d’été, n’est qu’un luxueux assemblage visant à placer le protagoniste en situations périlleuses. Le scénario, qui n’apporte rien de nouveau dans son ensemble excepté lors d’une scène post-crédit, est insipide et manque d’impact. Pire, cette dernière scène, où se cachent de grandes révélations, a pour effet de rabaisser la mythologie déjà boiteuse de la franchise au rang de soap. Ce qui était fait accompli dans le précédent épisode n’a maintenant plus aucune valeur, discréditant les précédents développements et rendant invalide tout futur choix de récit. En voulant installer la suite de la série, le film la plombe.
Il est pourtant dommage que The Wolverine se perde autant car certaines scènes d’actions ont le mérite d’être sympathiques. L’une sur le toit d’un train, notamment, réussit à être drôle et surprenante en utilisant un vocabulaire visuel efficace. Si le film s’était contenté de ce genre de scènes, il aurait au moins été un efficace divertissement, mais en voulant relancer la mythologie de la franchise et en compliquant inutilement son récit, The Wolverine efface ses qualités derrière des intentions commerciales crasses.
 

Suivre Cinéfilic

Archives

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard
Olivier Maltais
Réviseure:
Geneviève Pigeon