Captain America: Civil War (Capitaine America : La guerre civile) **

6 mai 2016

Suite à une intervention ayant provoqué d’importants dommages collatéraux, l’ONU propose aux Avengers de signer un accord leur interdisant d’intervenir n’importe où et n’importe quand sans autre autorisation que leur bon vouloir. C’est le début d’une scission au sein de l’équipe… qui engendrera de violents affrontements entre les amis d’hier.

Réalisateur: Anthony Russo et Joe Russo | Dans les salles le 6 mai 2016 (Walt Disney Pictures Canada)

Le tout nouveau Captain America commence particulièrement bien. Les scènes d’action, cadrées assez serrées par une caméra un peu agitée sont tout de même très lisibles, et le tout est empreint d’un certain réalisme qui n’est pas sans rappeler les Batman de Nolan. D’ailleurs, les dommages collatéraux provoqués par l’affrontement initial n’ont rien à voir avec certains excès d’anciennes productions Marvel, et sont traités de manière différente (traumatisme de la part du responsable, prise de conscience des souffrances provoquées, intervention des secours). 
Malheureusement, tout cela n’était qu’un prétexte à l’introduction d’un élément narratif (l’origine de la discorde). Très vite en effet, le film se met à partir dans tous les sens. Le potentiel scénaristique n’est jamais exploité à sa juste valeur (il y avait pourtant de quoi faire!), et le film se transforme vite en une nouvelle surenchère de combats en tous genres (filmés avec compétence, mais au final assez lassants) ponctués de scènes sur-dialoguées interminables… avec une petite dose d’humour pour agrémenter le tout. La recette est en définitive assez convenue, et plaira probablement à certains amateurs (au moins, tout est fait dans les règles de l’art, ce qui n’était pas le cas pour le concurrent et ridicule Batman vs Superman). Malheureusement, les autres regretterons que le film se contente de livrer le minimum syndical, sans jamais exploiter son propre potentiel. Une telle approche pour un film de 1h30 aurait pu passer… mais pour un film de 2h28, ça commence à faire un peu long pour pas grand chose!
L'avis de la rédaction :

Jean-Marie Lanlo: **
Martin Gignac: ***
 

Suivre Cinéfilic

Archives

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard
Olivier Maltais
Réviseure:
Geneviève Pigeon