Cinemania 2013: les 10 films qui nous font le plus envie

4 novembre 2013

Le coup d’envoi de la 19e édition de Cinemania est pour bientôt et il se pourrait bien que l’année 2013 reste comme une des années marquantes de l’histoire du festival. Si nous n’avons encore pas vu les films présentés nous pouvons au moins affirmer qu’ils sont particulièrement alléchants. Nous aurions facilement pu sélectionner vingt films à ne pas manquer, nous nous contenterons de dix… et pas des moindres. Pour nous aider dans notre tâches, nous avons été puiser quelques extraits de critiques françaises qui semblent confirmer nos attentes et nous rendent particulièrement impatients.
Commençons par une petite sélection non exhaustive de films vus à Cannes cette année:
- Auréolé de son prix d'interprétation féminine attribué à Bérénice Bejo, le premier gros morceau de cette année est Le passé, réalisé en France par Asghar Farhadi. D’après Les Inrocks, “Farhadi propose un travail dans la droite lignée de ses précédents, fondé sur un scénario à multiples tiroirs et une magistrale direction d’acteurs”.
- Un autre gros morceau est Jeune & Jolie de François Ozon. Il est considéré par Le Monde comme “un de ses films les plus tranchants, les plus dérangeants, et les plus classiques à la fois”.
- Également en compétition à Cannes, Michael Kohlhaas d’Arnaud des Pallières permet à Mads Mikkelsen de faire preuve de tout son talent dans un film où, d’après Les Inrocks, “L’adéquation entre la forme et le fond est parfaite”.
- Également à Cannes, mais dans la section Un Certain Regard, Grand Central va nous permettre de savoir si Rebecca Zlotowski confirme les belles promesses de Belle Épine. Pour Les Cahiers du Cinéma, “on n’avait assurément pas vu pareil mélange d’inertie fiévreuse et de trouble lyrisme depuis "La Fidélité" de Zulawski”.
Deux films primés à San Sebastian sont également du voyage:
- L’artiste et son modèle (Coquillage d'Argent du meilleur réalisateur pour Fernando Trueba) offre à Jean Rochefort un rôle en or. D’après TéléCinéObs,”tourné dans un noir et blanc sublime, d'une sensualité folle, le dernier film de Fernando Trueba réussit à rendre l'indicible”.
- De son côté Quai d’Orsay, réalisé par Bertrand Tavernier d’après l’excellente BD de Christophe Blain et Abel Lanzac, y a reçu le Prix du Jury du meilleur scénario. À l’heure où nous mettons en ligne le film n’est pas encore sorti en France mais lors de sa projection au TIFF, Variety y a vu “une comédie pétillante et bien au fait des mœurs politiques”.
Un autre film qui n’est pas encore sorti en France nous permettra de vérifier si une autre réalisatrice française a tenu les promesses de son premier film. Après Un poison violent, Katell Quillévéré nous livre en effet Suzanne, avec dans les rôles principaux Sara Forestier, François Damiens et la délicieuse Adèle Haenel (vu ici même l’an dernier dans Alyah et Trois monde).
Par contre, Le temps de l’aventure (réalisé par Jérôme Bonnell) a déjà eu l’occasion de se faire remarquer par la critique. Pour Le Monde, “admirablement écrit, délicatement mis en scène, ce "Boy meets girl" se double d'un portrait réaliste de femme, à la croisée de son existence.”
Nous terminerons ce rapide survol avec deux comédies qui semblent largement supérieures à la norme des comédies françaises: 
- Queen of Montreuil de l’Islando-Française Solveig Anspach, est aux yeux de Positif “une des comédies les plus vives et charmantes de l'année”.
- 9 mois ferme, réalisé par Albert Dupontel, est actuellement en train de réconcilier le public et la critique. Finaliste dans la course au prestigieux prix Louis Delluc, le film compte également à ce jour plus d’un million d’entrées à son compteur en seulement 2 semaines d’exploitation française! Pour Le monde, il s’agit d’”une des comédies les plus drôles qui nous ait été donné de voir depuis longtemps”.
Cette liste succincte passe sous silence deux films en compétition au dernier festival de Cannes ainsi qu’une dizaine de films très prometteurs. Autant vous dire que si vous ne connaissez pas encore Cinemania, cette année semble idéale pour faire sa connaissance. Pour finir de vous en convaincre, il vous suffit de regarder la programmation du festival.
 

Suivre Cinéfilic

Archives

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard
Olivier Maltais
Réviseure:
Geneviève Pigeon