Dark Places (Les lieux sombres) **

7 août 2015



Des années après la tragédie qui a décimé sa famille, Libby Day (Charlize Theron), tente de se remémorer les événements qui ont conduit à la condamnation de son frère.

  Réalisateur : Gilles Paquet-Brenner | Dans les salles du Québec le 7 août 2015  (Remstar)


La performance des acteurs (notamment des actrices) est l'un des plus grands attraits de ce film à suspense. C'est ainsi que les interprétations de Charlize Theron et de Christina Hendricks nous permettent d'apprécier des personnages féminins qui sont en apparence des victimes, mais peut-être pas uniquement.
Par contre, la fascination d'un club amateur pour les tueurs en séries et les tueries est un des éléments les plus sous-exploités. C'est d'ailleurs ce club qui poussera Libby à retracer ses souvenirs d'enfance. Maintenant adulte, vivant dans l'ombre d'une célébrité morbide, elle parcourra les recoins de sa mémoire afin de découvrir ce qui s’est réellement produit. A-t-elle accusé son frère à tort? Qui est le vrai responsable du meurtre de sa famille?  Malheureusement, les moyens narratifs destinés à nous dévoiler la vérité sont des plus décevants.
Le scénario tente sans succès de multiplier les pistes d'enquête. Tous les personnages croisant la route de Libby semblent suspects. De plus, ses souvenirs d'enfance nous impose une vision de la famille trop mélodramatique pour qu'on y adhère totalement.
Avec une finale aussi précipitée qu'invraisemblable, Dark Places nous laisse un peu sur notre faim. Ne laissant plus aucun doute ni ambiguïté, tous les lieux sombres sont maintenant chose du passé.
 

Suivre Cinéfilic

Archives

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard
Olivier Maltais
Réviseure:
Geneviève Pigeon