Suicide Squad (L’escadron suicide) **½

5 août 2016

Alors que le monde pleure la mort de Superman, le gouvernement américain met en place une unité d’attaque composée de criminels notoires.

Réalisateur : David Ayer | dans les salles du Québec le 5 août (Warner Bros)

Suite au décevant Batman v. Superman de Zack Snyder (qui agit ici à titre de producteur exécutif), les attentes n’étaient pas très hautes face à Suicide Squad. Il était toutefois difficile de faire pire pour le réalisateur David Ayer (End of WatchFury). Malgré une mise en situation laborieuse, des personnages manquant cruellement de profondeur ainsi que de nombreuses incongruités scénaristiques, le film demeure un divertissement acceptable.
Même si Ayer ne réinvente pas la roue (certaines scènes rappellent la série Avengers réalisée par Josh Whedon), il mise sur les interprétations inspirées de Margot RobbieWill SmithViola Davis et Jared Leto. Malheureusement, en cherchant à insuffler aux personnages une intelligence émotionnelle (souvent de façon maladroite), certains moments tombent à plat. Comme il l’avait fait dans Fury où un groupe de soldats se retrouvaient littéralement en enfer (l’Allemagne nazie), le groupe de criminels (aux cœurs d’or) fait face à une situation semblable. Alors que le monde est sur le point d’être anéanti, la motivation première pour passer à l’action (et sauver le monde) sera l’amour. Il faut croire que dans ce cas, l’amour tel qu’il est exposé dans Suicide Squad ne suffit pas.
L'avis de la rédaction :

Miryam Charles: **½
Martin Gignac: **
 

Suivre Cinéfilic

Archives

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard
Olivier Maltais
Réviseure:
Geneviève Pigeon